Aux lecteurs de 2020

si jamais ce livre tombe entre les mains d’un lecteur de l’an 2000 ou 2020, que pourra-t-il y voir et que me reprochera-t-il de n’avoir pas dit ? Entre lui et moi, un dialogue est-il possible ? Que veut-il savoir et que puis-je lui dire ? Quand je lis, en effet, un journal écrit autrefois, je regrette toujours que ce qui n’est pas dit occupe une si grande place, que je ne voie pas mieux le décor de la vie quotidienne, que je n’entende pas parler les hommes et les femmes dans les rues, que tant de choses qui ont changé ou disparu ne soient pas décrites, mais quoi ? Savons-nous ce qui va disparaître de ce que nous voyons tous les jours et qui nous paraît si banal que nous ne le notons même pas ?

K939 | GREEN Julien – Journal : t. 3 : 1940-1943 (1943)
ANNÉE 1941 (p. 125)

Nous y sommes tiens, en 2020, et quel plus bel outil que frantext pour faire justement résonner les écrits du passé, chercher entre les lignes et remonter à la source des mots…